Comité National

de Résistance et de Reconquête

MAINE-ET-LOIRE

CL2R Angers

correspondants :

adresse mail : 

24 septembre 2019, réunion du CL2R Angers

09/23/2019

Invitation à la réunion du C2R d'Angers (Comité d'Angers pour la
résistance et la reconquête des acquis de 1936 et 1945)


Mardi 24 septembre à 18h30 salle de la société du Champ d'Honneur,
106 rue Saumuroise à Angers (près de la place des Justices)

 

 

En cette rentrée 2019, moins d’un an après le début du mouvement des Gilets jaunes, alors que la
grève ne cesse de s’étendre dans les urgences et que les braises sont encore chaudes dans
l’enseignement, la réforme des retraites concentre l’attention des militants ouvriers.
De nombreuses questions se posent pour qui veut comprendre, combattre et oeuvrer au
rassemblement indispensable pour gagner.
- L’extrême violence qui s’est abattue sur les Gilets jaunes, et qui a continué cet été avec la
mort de Steve à Nantes, ne pointe-t-elle pas l’énorme responsabilité des directions
confédérales qui ont choisi de laisser faire le gouvernement confronté à un mouvement
social inédit qui mettait en avant des revendications vitales pour tous les salariés et la
population ?
La réforme des retraites est présentée comme la mère des batailles par le journal Les Echos. Elle
mettrait en place un système universel par points qui ferait disparaître les 42 régimes actuels.
Indépendamment des arguments avancés par les uns et les autres, il y a un fait qui est incontestable,
que François Fillon avait expliqué il y a quelques années : le système par points vise à faire baisser
massivement le montant des pensions versées.
- La pseudo polémique sur l’âge pivot (si à 64 ans on n’a pas les points suffisants, ce sera le
boulot ou/et une retraite de misère), comme le geste de Macron qui lâcherait cet âge pivot
ne visent-ils pas avant tout à permettre à Laurent Berger, le secrétaire de la CFDT, d’afficher
son soutien à la réforme ?
- L’augmentation des salaires des femmes aboutirait à des pensions plus élevées pour elles.
Sans doute mais est-ce bien cela qui est à l’ordre du jour ? N’est-ce pas avec le système par
points une aggravation, y compris pour les femmes, qui est à redouter ?
- Y a-t-il une autre solution pour bloquer le gouvernement Macron que de refuser le système
par points et de défendre les régimes existants ? N’est-ce pas la condition première pour
faire reculer Macron ?
200 services d’urgence sont en grève et une assemblée des urgences en grève va avoir lieu ce 10
septembre. Un infirmier en grève des urgences du CHU d’Angers dit ceci dans Informations
ouvrières : « … Le contrôle de la grève par le personnel, qui refuse de se voir donner une feuille de
route, est bien réel. La constitution en comité est le seul moyen pour que s’exprime la démocratie
ouvrière, avec des représentants élus qui agissent au compte du mandat qui leur est confié… »
- Au-delà des urgences en grève, la question ainsi posée des comités de grève et du mandat
confié fait écho aux problèmes rencontrés chez les enseignants en grève au printemps. N’estce
pas une des formes qui permettra aux salariés de contrôler leur mouvement et d’agir pour
garantir l’unité, y compris avec les syndicats ?
Voilà quelques-unes des questions que nous débattrons le mardi 24 septembre dans notre
assemblée du comité de résistance et de reconquête d’Angers, à 18h30 salle de la société du Champ
d’Honneur, 106 rue Saumuroise à Angers (près de la place des Justices).
Signataires : Didier Brémaud, Caroline Bessat, Hubert Lardeux, Philippe Grégoire, Marie-Claire
Gachet, Christian Noguera, Jacqueline Edouard, Henri Grevellec, Patrick Alexandre, Nicolas Curoux,
Cathy Gadbin, Patrick Bourget, Frédéric Neau, Benjamin Delrue, Manu Dubourd.

19 novembre 2019, réunion du CL2R d'Angers 6 février 2019, réunion du CL2R d'Angers