Comité National

de Résistance et de Reconquête

20 décembre 2019 - réunion CL2R du biterrois

12/19/2019

Comité local de Résistance et de Reconquête
des acquis de 1936-1945

de Capestang-Béziers et sa région

 

télécharger l'invitation

 

Invitation

 

 

Nous vous invitons à l’apéritif-dinatoire-discussion que le comité local organise le :
Vendredi 20 décembre à partir
de 19 h à la Ruche,
2 rue Ampère à Béziers.
Tout s’accélère ! À partir du 5
décembre la grève reconduite et
massive dans de nombreux
secteurs, les Assemblées
Générales dans les entreprises
qui montrent la détermination des
grévistes à décider par euxmêmes
de leur mobilisation, les manifestations d’ampleur dans tout le pays, comme
à Béziers : « C’est l’épreuve de force qui est à l’ordre du jour ! » écrit une
responsable syndicale dans le journal de sa fédération.
Ce 20 décembre, nous verrons où nous en sommes…
Nous participons, nous tous, à des degrés divers à cette mobilisation, syndicalistes,
Gilets Jaunes, élus, militants de diverses sensibilités, chacun pourra nourrir de son
éclairage la discussion et tous d’accord pour dire : Macron doit céder et retirer
purement et simplement le projet de réforme de la retraite à points ! Il faut en finir
avec cette politique !
Ordre du jour proposé :
1. On est tous à table, préside Violette ou Claude ou qui voudra ( Nous sommes
tous à égalité)
2. Une courte intro pour lancer la discussion ( Bruno, veut bien s’en charger. 7
mn maxi)
3. Didier nous rend compte de la réunion nationale du CNNR. (15 mn maxi)
4. Et après on débat, en fonction des événements, de la discussion, des
éléments que Didier nous apporte aussi du national, on voit ensemble ce que
nous proposons pour la rentrée de janvier
Je participe à cette réunion : Nom/ Nombre de personnes/Participation 5 euros
Réponse vivement souhaitée avant le 16 décembre 2019
Contact : Maryse LAUNAIS : launais.maryse@gmail.com
Didier GAUDIN : didier.gaudin37@orange.fr

 

télécharger l'invitation

 

*******************************************************************************************************

 

Comité local de Résistance et de Reconquête
des acquis de 1936-1945
de Capestang-Béziers et sa région
Échos de la réunion du 20 décembre 2019

 

Résistance ! Pas de trêve jusqu’au retrait du
projet de retraite à point ! Soutien aux
cheminots et à tous les secteurs en grève
reconductible !
Voilà bien tout le contenu de cette réunion.
Ce sont 28 militants syndicalistes, Gilets
Jaunes, paysans, citoyens, réunis ce soir-là
voulant par la convergence aider à bloquer le
pays.
Au centre de la discussion le soutien plein et
entier aux cheminots de Béziers, Montpellier, Nîmes, Perpignan et de tout le pays, aux travailleurs
de la RATP, aux enseignants, aux employés des raffineries, aux Gaziers et Électriciens, aux
employés des arsenaux, aux marins de Fos sur Mer et du Havre. qui ont décidé dans leurs
assemblées générales respectives la grève reconductible jusqu’au retrait de la réforme de la
retraite à points que Macron-Philippe voudrait imposer au compte des grands groupes mondiaux
des assurances privées et des fonds de pensions américains.
Alors que depuis le 5 décembre, des milliers de travailleurs sont en grève reconductible et
manifestent avec des millions de retraités, jeunes, Gilets Jaunes, paysans, tous ensemble, vent
debout contre cette réforme, Édouard Philippe au soir du 19 décembre, après deux jours de
pseudo-concertation avec les confédérations syndicales déclare qu’il maintient tout ! En réponse
l’intersyndicale FO-CGT-FSU-Solidaires annonce un nouveau temps fort… le 9 janvier. L’UNSA
et la CFDT appellent à… suspendre la grève, à une trêve ont dit des camarades pour introduire
le débat.
Comment faire plier Macron ? Entendu dans la discussion :
Un retraité RATP, Gilet Jaune : j’ai des infos par les camarades RATP sur Paris : malgré l’UNSA,
la base se durcit de plus en plus, tous les grévistes de la RATP n’en ont rien à faire des consignes
des syndicats, ils disent : « ce sont le AG qui décident !», et ils reconduisent la grève ! Martinez
qui dit : « on se reverra le 9 janvier », ça le fait pas !
Une cheminote : La RATP et les cheminots, ça suffira pas pour bloquer le pays. Il faut que
d’autres secteurs nous rejoignent dans la grève, et pas seulement en soutien ! On était sous le
choc quand on a entendu parler du 9 janvier. Je suis pour une manifestation un samedi.
Un enseignant Gilet Jaune : l’intersyndicale CGT FO FSU Solidaires se prononce pour le retrait,
c’est un point d’appui. Il faut l’unité de tous ceux qui n’acceptent pas cette réforme, c’est un
changement de société, si elle passe ; ensuite ils casseront les statuts, la sécurité sociale !
Un syndicaliste paysan : Les paysans ont des retraites de 740 euros maximum versées par la
MSA qui est notre sécurité sociale. La moyenne des pensions est de 500 euros alors que depuis
2003 des accords nationaux prévoient l'augmentation des plus basses retraites à 85 % du SMIC
c'est-à-dire 1000 euros. Il suffirait donc au gouvernement d'appliquer ces accords. Avec le
R
système par points le paysan devra cotiser durant 44 ans à hauteur du SMIC, c'est-à-dire 6000
€ par an, alors que les 2/3 des paysans gagnent moins de 1000 € mensuels. Cette réforme ne
permettra pas à la majorité des paysans d'obtenir les 1000 euros. Il faudrait en priorité une
augmentation des prix de vente des produits agricoles pour permettre à la totalité des paysans
de vivre de leur travail et appliquer les accords de 2003 pour obtenir les retraites à 1000 €.
Un enseignant syndicaliste : En haut ils veulent une trêve, en bas on n’en veut pas. L’opération
de division du gouvernement ne fonctionne pas : l’UNSA RATP désavoue sa direction, comme
dans les 2/3 des régions SNCF, la CFDT cheminot désobéit à Laurent Berger et reste dans la
grève. Il y a des militants syndicaux qui sont avec la base. Il faut aider à élargir la grève
reconductible par la tenue d’AG sur tous les lieux de travail, un appel unitaire clair à la grève
reconductible, comme à la SNCF et à la RATP, aiderait, car l’appel à des temps forts suppose
des temps faibles, et avec la loi El Khomri on a vu que ça ne suffit pas pour gagner.
Un syndicaliste retraité : dans d’autres départements ou secteurs, il y a des appels unitaires, mais
dans l’Hérault l’intersyndicale ne fonctionne pas et ça pèse.
Une Gilet jaune : On est tous perdants avec cette réforme, et en particulier les femmes !
• 220 € sont collectés pour la caisse de grève des cheminots de Béziers.
• Nous soutenons toutes les initiatives interprofessionnelles de soutien aux grévistes
pour montrer qu’il n’y a pas de trêve !
• Nous décidons de rédiger un tract de masse du comité et nous faisons connaitre
notre discussion pour aider par mille et un canaux au blocage du pays pour le retrait
de la retraite à points !
Prochaine réunion le 15 janvier 2020
à partir de 19 h, Salle des Douches
rue Arago à Capestang
Contacts : Contact : Maryse LAUNAIS : launais.maryse@gmail.com
Didier GAUDIN : didier.gaudin37@orange.fr

 

télécharger le compte rendu

28 décembre 2019 - Béziers - reportage manifestation et tract CL2R diffusé 20 décembre 2019, réunion du CL2R de Saintes