Comité National

de Résistance et de Reconquête

Appel pour la défense des libertés individuelles et collectives »

11/27/2020

Appel pour la défense des  libertés individuelles et collectives »
Syndicalistes, Gilets jaunes, militants politiques, associatifs, « simples » citoyens, élus locaux…
Organisons-nous dans l’unité pour recouvrer nos droits actuellement confisqués.
  
  
Sur la base de cet appel, un rassemblement est déclaré « pour la défense des libertés individuelles et collectives » devant la sous-préfecture à La Tour du Pin samedi matin 28 novembre.
Appel pour le rétablissement des libertés individuelles et collectives pour l’abrogation de l’état d’urgence permanent (confinement/déconfinement, couvre-feu, laissez-passer avec attestations, etc.)
Officiellement au nom de la protection de la population, le gouvernement, relayé par de nombreux médias, a préparé pendant plusieurs semaines l’annonce par le chef de l’État ce mercredi 28 octobre de la suppression de l’essentiel de nos libertés fondamentales. Et ce après l’état d’urgence sanitaire de nouveau imposé le week-end précédent par un vote de l’Assemblée Nationale…
En réalité c’est au nom de la continuation de la politique de restriction des dépenses de santé, avec le refus constant de donner les moyens en matériel et en personnels pour le système de soins, particulièrement à l’hôpital public qui continue à perdre des lits, que le gouvernement impose cette course en avant liberticide.
Qui pourrait adhérer les yeux fermés à ces mesures après les mensonges d'État successifs sur les masques et les tests ? Qui pourrait les accepter après les contradictions insoutenables qui se succèdent depuis le mois de janvier ? Qui peut soutenir ces mesures alors que depuis le mois de mai, l’attente annoncée de 15 jours pour mesurer les effets des « mesures sanitaires » n’est JAMAIS respectée ?
La réalité, c’est le programme annoncé par Castex lors de l’université d’été du Medef : « Je sais que vous [les patrons] mesurez depuis plusieurs mois la gravité de la situation. Je sais que beaucoup d'entre vous considèrent qu'elle peut aussi représenter une opportunité. » Et ce après avoir affirmé : « Beaucoup, vous le savez, de mesures de simplification ont été adoptées pendant la crise sanitaire par ordonnances. C'est aussi une des vertus de la crise. Je vous indique aujourd'hui que ces dispositions seront prolongées, amplifiées et, si possible, pérennisées, qu'il s'agisse du droit du travail et de la formation professionnelle, du droit de la commande publique, du droit de l'urbanisme. » !
Ce programme de destruction des conquêtes et droits sociaux n’est possible à mettre en oeuvre que si les travailleurs et la population ne peuvent plus s’organiser pour protester. Il apparaît de plus en plus clairement que le Covid a été une aubaine, la (prétendue) lutte contre sa propagation un écran de fumée toxique et anxiogène pour cacher l’objectif principal, et la privation de libertés une protection pour le gouvernement.
Dans presque tous les pays, les mêmes arguments sont utilisés, et la même politique est menée en faveur du grand patronat : restructuration et fusion-concentration des entreprises, avec licenciements en masse et milliards d’euros d’argent public dans les poches des actionnaires !
Syndicalistes, Gilets jaunes, militants politiques, associatifs, « simples » citoyens, élus locaux…
Organisons-nous dans l’unité pour recouvrer nos droits actuellement confisqués.
Premiers signataires : Claude Ageron, POI, syndicaliste ; Elyane Ageron, Libre penseuse ; Samuel Bancilhon, syndicaliste enseignant ; Patrick Binet, Libre penseur, moniteur-éducateur ; Xavier Blanc, syndicaliste enseignant ; Pierre Brocard, syndicaliste retraité ; Anne Chevrolat, Gilet jaune, AVS ; Hubert Dodit, Gilet jaune ; Bernard Doidy, LFI, Gilet jaune ; Annie Gispert, Libre penseuse ; Pierre Magnin, agriculteur retraité, Attac ; Edgard Messina, citoyen retraité ;Yvanne Trouillet, syndicaliste, péagère ; Maurice Vial, syndicaliste retraité ; le 31 octobre 2020
Jean-Christophe Bantoure, citoyen ; Christian Bernard, retraité ; Hélène Bernard, retraitée, Libre penseuse ; Sylvie Blanc, citoyenne ; François Delay, POI ; Daniel Belleville, syndiqué ; Eric Bevilacqua, LFI ; Josiane Billard, EELV ; Maryse Garnier, retraitée ; Régis Héraud, syndicaliste enseignant ; Laetitia Hyvert, citoyenne ; Sylvette Jadeau, citoyenne ; Cécile Lacroix, LFI/POI ; Thomas Lumbi, citoyen libre penseur ; Claire Marino, infirmière, syndicaliste ; Sylvie Marino, POI ; Herminia Moreno, enseignante syndicaliste ; Chantal Mirail, syndicaliste santé, Attac, Gilet jaune ; Christine Palmero, citoyenne ; Guy Paviot, Gilet jaune ; Jacky Ravaz, instituteur retraité, POI ; Stéphanie Roudet, citoyenne ; Virginie Sachs, syndicaliste ; Clara Santilli, Libre penseuse ; Francesco Tessadori, architecte, Gilet jaune ; William Viger LFI/POI ;
Nous proposons de signer et faire signer ce texte, puis de le faire connaître plus largement pour très rapidement tenir une réunion (en visio-conférence ou par téléphone) afin de pouvoir discuter des initiatives à prendre.
Nom Prénom
Qualité
Commune
Adresse mél
téléphone
Renvoyer par mél à : claude.age1@wanadoo.fr ou par courrier à : Claude Ageron, Route de Flachères, 38690 Belmont
28 novembre 2020, visio-conférence du CL2R 27 novembre 2020, réunion du CL2R de Saintes